mon coeur fourré....ou quand un coeur devient tartine

Ce beau coeur fourré c'était une idée qui a germé...et qui a été ratée...mais que j'ai bien rattrapé!!!

Tout commence par ce magnifique fromage qui vient de Normandie et que l'on appelle "coeur de Neufchâtel", c'est un fromage particulier avec un gout légèrement salé et qui devient de plus en plus "piquant" au fur et à mesure des jours...... sa robe en vieillissant va prendre une couleur de plus en plus brunâtre et rapidement renforcer la puissance, le fondant et la richesse aromatique de son gout. Ce fromage à vraiment un gout peu ordinaire et j'avoue que c'est toujours un régal d'en déguster un VRAI...

Ce fromage est un fromage fabriqué au lait de vache, fromage dit à pâte molle et à croute fleurie et à 45% de matière grasse. Il en existe 6 formes différentes mais la plus réputée est le coeur...Ce fromage est reconnu en AOC depuis 1969. Ce fromage est issu de ce qu'on appelle la "Boutonnière du Pays de Bray" qui désigne en Haute Normandie une plaine étroite, creusée par des falaises calcaires et bien abritée des vents.

L'affinage de ce fromage est au minimum de 10 jours et peut se prolonger pendant 3 semaines, 1 mois voire plus. Pour les fromages affinés longtemps, la belle croute fine blanche duveteuse se transforme en une croute de plus en plus foncée.

 L'origine de ce fromage remonte au Xème siècle époque à laquelle Hugues de Gournay confère à l'Abbaye de Sigy la "dime des frometons" qui était perçue sur les paysans de la vallée de Bray qui faisaient commerce de leurs fromages.

Mais la petite histoire veut que son nom vienne de la guerre de 100 pendant laquelle les jeunes filles offraient aux soldats anglais des fromages en forme de coeur pour leur témoigner leur amour....

La petite présentation de ce fromage étant terminée mais nécessaire pour tous ceux qui ne le connaissent pas . Ce fromage j'ai donc voulu le transformer en coeur fourré avec des abricots et des raisins et l'entourer d'une belle pate feuilletée pour faire un beau coeur surprise...

 J'ai donc ouvert mon coeur en deux, déposé mon mélange abricots et raisins secs marinés au calva (bien sur) voilà un peu ce que cela donnait

 

j'avais donc déposé une pâte feuilletée en forme de coeur en dessous et j'ai ensuite remis une autre pâte au dessus, rabattu les cotés pour faire un beau coeur emballé dans sa pâte feuilletée. Je l'ai mis au four en me délectant d'avance de ce mélange de saveurs...mais en cours de cuisson...stupéfaction...le fromage fonds énormément, la pâte feuilletée ne cuit pas et mon coeur se transforme en une belle flaque fromagère.... il faut donc réagir vite car je ne veux pas perdre ce succulent fromage et cette association sucrée salée me fait rèver...alors je décide de récupérer ce que je pouvais et de transformer mon coeur en tartine....

je prends donc des tartines de pain complet que je passe vite au grille pain et j'étale dessus ce mélange à moitié fondant et le sert en tartine..

ce fut franchement l'un de mes plus beau "rattrapage" de recette ratée...

le mélange sucré des abricots et raisins avec le coté légèrement salé et piquant du Neufchatel et cette petite touche à peine perceptible de calva ont vraiment régalé tous les convives....

Et la question a été "Mais ou as tu trouvé la recette? tu me la donnes?" "c'est vraiment une bonne idée pour manger du Neufchatel.." alors il y des moments ou son égo prend le dessus et ou on ne dit pas "eh bien en fait comme j'ai raté ce que je voulais faire...j'ai pris ce qui restait et je l'ai étalé sur du pain..."non ce jour là je me la suis jouée "grand chef" et j'ai dit "il y a longtemps que je voulais essayer cette association subtile pour faire une tartine colorée, savoureuse et qui sorte de l'ordinaire....il y a des moments ou meme le plaisir de gourmandise ne suffit pas toujours....et ou un peu d'auto satisfaction booste notre égo....il n'y a pas de mal à se faire du bien...

Alors si vous avez l'occasion de gouter un vrai coeur de Neufchâtel fermier (pour le reconnaitre, ce n'est pas difficile le Neufchâtel fermier est présenté nu sur paillon ou emballé dans du papier non plastifié, pour le fromage laitier il est présenté soit dans une boite, soit dans un papier blanc plastifié) n'hésitez pas et goutez car ce fromage vaut vraiment le détour..et si vous voulez le goûter à sa meilleure période, faites le entre le mois d'avril et le mois d'août, c'est le moment ou sa dégustation est optimale, par contre ne l'achetez que si vous en trouver un VRAI, si vous l'achetez sous ce beau papier blanc et lisse dans un grand magasin..vous serez déçus...croyez moi ce n'est pas le VRAI gout du Neufchatel...mais c'est un début...



23/07/2007
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 525 autres membres